Pourquoi les meilleures tactiques et les meilleures stratégies ne suffisent pas ? Voici ce qu’il manque…

Johann 25 juillet 2013 1
Pourquoi les meilleures tactiques et les meilleures stratégies ne suffisent pas ? Voici ce qu’il manque…


Il y a beaucoup de personnes qui cherchent les meilleures techniques de vente, de négociation, de séduction, de marketing… Ils partent à la recherche de la formule qui leur permettra d’atteindre leur objectif le plus rapidement possible.

Pourtant, rechercher les meilleurs outils, logiciels, méthodes, techniques et compagnie, c’est passer à côté de l’essentiel. Je vous explique pourquoi…

Pourquoi les méthodes pour vous transformer en marketeur, entrepreneur, séducteur… ne fonctionneront pas ?

Je vais vous raconter deux de mes expériences:

La course aux derniers équipements

Quand j’étais ado, j’étais un grand fan et pratiquant de sports de glisse, notamment la planche à voile. Je m’entrainais plusieurs fois par semaine en espérant un jour pouvoir faire de la compétition.

Le matériel de planche à voile coute très cher, et je n’avais pas encore de revenu. Heureusement, ce sport était pratiqué par plusieurs membres de ma famille depuis plusieurs générations, du coup j’avais toujours quelqu’un pour me prêter une voile ou une planche quand j’en avais besoin.

Sauf qu’en planche à voile, arrivé à un certain niveau, l’ancienneté du matériel peut être très pénalisante, les nouvelles séries étaient plus performantes et légères avec les avancées technologiques.

Mais ne roulant pas sur l’or, je faisais avec mon vieux matériel. Une fois, nous avions organisé une course informelle avec des amis. Tous étaient équipés avec le matériel le plus récent et les dernières voiles de chez Neilpryde, plus stables et plus puissantes. Forcément, pour moi c’était perdu d’avance avec ma voile rafistolée et ma planche plus lourde que la moyenne. Du coup j’ai demandé à mon oncle de me prêter ça toute dernière voile pour au moins avoir une chance contre eux.

Il m’a dit une chose très pertinente: «ça ne sert à rien que je te passe une voile plus récente si tu n’arrives pas déjà à tirer tout le potentiel de ta voile actuelle».

Bien entendu, j’ai fini bon avant-dernier à la course, mais ce qu’il m’a dit m’a trotté dans la tête. Peu après, il me l’a prouvé. Nous avons échangé de matériel: il m’a prêté la planche et la voile récente, et a pris mon vieux matos.

Si j’étais un peu plus à l’aise (normal vu que les nouvelles planches et nouvelles voiles sont plus stables) il m’a quand même rétamé en terme de vitesse et de maitrise. D’ailleurs, lui même utilise parfois son vieux matériel pour battre des mecs équipés des dernières technologies.

Eh oui, il avait raison: avant de pouvoir utiliser le plein potentiel de quelque chose de plus performant, je devais maitriser le plein potentiel de quelque chose de peu performant, et ce n’était pas encore le cas.

Avec de l’entrainement, il m’a peu à peu laissé emprunter et tester les nouvelles séries, et j’ai pu en tirer non seulement plus de plaisir, mais aussi plus de maitrise.

 

Une histoire de ceinture de karaté

Ma deuxième expérience nous fait remonter un peu plus loin. La plus grande fierté de mon enfance a été ma ceinture noire de karaté et les nombreuses compétitions que j’ai pu remporter. Non seulement ça m’a donné une rage de vaincre, mais ça m’a permis de développer ma confiance en moi et ma gestion des émotions.

Lorsque j’ai participé à ma première compétition en combat, j’ai dû affronter un petit garçon plus âgé et plus gradé que moi. Je n’étais que ceinture jaune alors que lui était ceinture bleue. Seulement, nous étions classés par catégorie de poids et d’âge, et non par grades (à l’époque j’étais rond et plus lourd pour mon âge, j’en parlais dans cette vidéo…).

Du coup, j’étais un peu en panique à l’idée d’affronter un garçon plus expérimenté que moi pour ma première compétition. Là, mon professeur a fait un geste qui me restera toute ma vie:

Il a pris ma ceinture de karaté, l’a jetée sur le sol, et lui a dit (oui, il a parlé à ma ceinture): «va te battre !»

Sur le coup je n’ai pas compris. Puis il m’a expliqué que le grade ne voulait rien dire, c’est juste un bout de tissu autour de ma taille et il ne définit en aucun cas ma capacité à combattre. La ceinture seule ne peut combattre, c’est celui qui la porte !

J’ai battu le garçon plus gradé que moi, mais j’ai perdu en demi-finale. En tout cas la leçon était bien rentrée…

Vous l’avez compris, ça ne sert à rien d’avoir la meilleure combinaison, les meilleurs équipements, les meilleurs outils… Vous devez maitriser avant tout votre art avant de pouvoir vous en servir au mieux.

Si vous donnez un pinceau à quelqu’un qui ne connait rien a la peinture, il ne pondra pas une œuvre comme ça.

Si vous donnez les gants de Mohamed Ali à un combattant débutant, il ne deviendra pas champion le lendemain.

Si vous donnez les crampons de Zinédine Zidane à un footballeur du dimanche, il ne deviendra pas champion du monde de foot le mois prochain.

Mettez un costard-cravate à un idiot, et ça ne le rendra pas plus intelligent sur le coup.

Donnez une ceinture noire à un débutant d’arts martiaux, et il ne deviendra pas professeur.

«Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler a un coq.» Brad Pitt dans Fight Club

Ni les stratégies ni les tactiques ne vous rendront plus fort

Les tactiques, se sont les outils que vous allez utiliser. Les stratégies sont les plans d’action qui détermineront quand et comment vous allez utiliser ces outils.

Les deux sont nécessaires pour mener à bien tout ce que vous entreprenez, cependant, ça ne suffit pas…

Vous pouvez avoir les meilleures méthodes, les meilleures techniques, les meilleurs processus, les meilleurs tout et n’importe quoi… Si VOUS ne savez pas en tirer le meilleur, ça ne vous servira à rien.

Oui, j’ai bien dit VOUS !

Qui dit qu’une méthode qui fonctionne avec la «plupart» des gens fonctionnera pour vous ?
Qui dit que vous avez les capacités et les moyens de mettre en place la méthode conseillée par «tout le monde» ?

À parler de ce qui fonctionne et ce qui permet de «réussir» on en oublie que le seul moteur derrière tout ça c’est VOUS.

VOUS devez vous adapter à la méthode.
VOUS devez comprendre la stratégie.
VOUS devez maitriser l’outil.
VOUS devez mettre en place le processus.

La variable manquante, et pourtant la plus importante pour que tout ce que vous mettiez en pratique fonctionne: c’est VOUS.

Mais comment faire en sorte que VOUS réussissiez ?

La seule chose sur laquelle VOUS devez travailler pour réussir

Vous avez vu dans mes deux exemples que j’ai dû d’abord maitriser mon art sur le bout des doigts avant de pouvoir tirer le meilleur de ce que j’avais à ma disposition.

J’ai dû travailler sur moi, sur les bases de l’art. J’ai dû m’entrainer durement avant de maitriser les bases.

Arrêtez de chercher les meilleures méthodes ou les meilleurs outils, comprenez d’abord les bases, ce qui ne changera pas avec le temps.

Regardez un exemple très simple:

  • Le consommateur dépense et utilise la machine.
  • Le technicien répare et entretien la machine.
  • L’ingénieur crée la machine.

À votre avis, qui a le plus de chance d’évoluer et de réussir dans le temps ?

Si la machine est en panne, le consommateur n’a plus rien, il doit trouver un réparateur ou un technicien.

Le technicien qui s’est formé à réparer cette machine, que fera t’il si la machine sort du marché et est remplacée par une nouvelle ? Soit il n’aura plus de boulot, soit il va devoir se former sur une nouvelle machine, conçue par….

L’ingénieur qui cherche de nouvelles façons de faire évoluer la machine qu’il crée. C’est lui le moteur de l’évolution, c’est lui qui comprend le système et le fait évoluer.

Vous préférez être le consommateur ou le créateur ?

Un comptable doit comprendre la comptabilité et les opérations avant d’utiliser un logiciel.

Un programmeur doit comprendre l’algorithmique et les langages avant créés des applications.

Un marketeur doit comprendre la psychologie sociale et la demande avant de lancer une campagne.

Vous avez compris ?

Vous ne devez pas focaliser sur une méthode, un outil, une technique, ou autre… Vous devez focaliser sur ce qu’il y a derrière, sur les bases qui vous ont permis de générer cette méthode, cet outil ou cette technique.

À l’école, on vous apprend à faire des opérations à la main avant d’utiliser une calculatrice.

Dans les arts martiaux, on vous apprendra à vous déplacer, faire un coup de poings et faire un coup de pied à la perfection avant de passer à des enchainements ou des techniques avancées.

Dans la vie c’est pareil: comprenez avant d’utiliser. N’utilisez pas juste la formule, faites la démonstration de cette formule, remettez là en cause. Là vous pourrez devenir créateur car vous comprenez et maitrisez cette formule !

Vous devez comprendre POURQUOI ces outils, stratégies, tactiques,méthodes… fonctionnent et comment faire en sorte qu’ils fonctionnent dans votre situation. 

Vous voulez devenir un bon programmeur: développez votre analyse algorithmique
Vous voulez devenir un bon marketeur: développez votre intelligence sociale
Vous voulez devenir un bon vendeur et un bon négociateur: développez votre empathie

Travaillez sur VOUS ! Comprenez les bases de ce que vous voulez maitriser, ainsi vous pourrez vous adapter à toute situation et évoluer dans le temps.

Vous deviendrez créateur et non consommateur !

Ne croyez pas aux méthodes miracles, ou aux formules magiques, croyez en VOUS !

Vous aimerez aussi: