L’enfer c’est les autres: la clé de votre succès

Johann 1 février 2012 2
L’enfer c’est les autres: la clé de votre succès


Jean Paul Sartre disait: « L’enfer c’est les autres ». Combien de fois entendons-nous cette phrase dans les transports, dans les embouteillages, dans les supermarchés, dans les files d’attente … ? Les autres deviennent alors la source principale de tous nos problèmes, de tous nos maux…

Dès qu’une situation sociale nous déplaît, nous sommes tentés de ressortir cette phrase en la considérant comme une vérité absolue. Pourtant si on étudie l’oeuvre de Sartre plus en détail et qu’on va au fond de cette citation, on découvre le vrai message qui constitue le fondement même de l’influence. Je m’explique…

Sans rentrer dans une analyse approfondie de l’oeuvre de Sartre, le véritable message qui se cache derrière «l’enfer c’est les autres» est que: les autres ne sont rien d’autre que des miroirs de nous-mêmes. Notre estime de nous provient des autres, notre regard sur les autres provient de notre estime de nous. Comme une sorte d’interdépendance, nous projetons notre image de nous-mêmes sur les autres. Si vous n’avez pas de bons rapports avec vous même, vous ne pourrez avoir de bons rapports avec les autres, qui constitueront alors votre enfer.

Mais qu’est ce que cela signifie ?

Nous désirons tous recevoir quelque chose des autres: leur bonne volonté, leur acceptation, leur reconnaissance, leur amitié…

  • Un homme d’affaires désire conclure des affaires avec les gens.
  • Un mari et une épouse désirent l’affection et l’amour réciproque.
  • Un parent désire l’obéissance de son enfant.
  • Un enfant désire la sécurité et l’amour.
  • Un vendeur désire que les gens signent leur contrat de vente.
  • Un patron désire la loyauté, la productivité et l’investissement de ses employés.
  • Un employé désire la reconnaissance de son travail.

La majorité de nos désirs proviennent des autres. D’ailleurs, si on regarde la pyramide des besoins de Maslow:

Les besoins qui suivent les besoins primaires et les besoins de sécurité sont liés à un contexte social:

Le besoin d’appartenance à un groupe social.

Le besoin d’estime/reconnaissance, qui provient principalement de l’avis des autres ou de notre comparaison avec les autres.

Le besoin de réalisation, sachant que notre développement personnel et notre épanouissement provient beaucoup de notre rapport avec les autres autant qu’avec nous même.

Pourquoi je vous dis tout ça ?

Car tout succès se bâtit sur votre rapport avec les autres. Connaitre l’autre, constitue la plus grande arme de l’influence:

  • Le marketeur va étudier le comportement des consommateurs pour adapter son produit.
  • Le vendeur va questionner le prospect pour pouvoir le convaincre.
  • Le séducteur va s’intéresser à sa «cible» pour la séduire.
  • Le recruteur va s’intéresser au candidat pour évaluer son profil.
  • Le professeur va tester l’élève pour évaluer son niveau afin de l’aider.
  • Vos proches vont s’intéresser à ce que vous aimez pour vous faire plaisir.

Savoir connaitre les autres constitue l’atout principal des personnes influentes.

(Cet article est un extrait de ma contribution au livre MENTALISME, disponible gratuitement ici…)

Vous aimerez aussi:

Incoming search terms:

  • pyramide de maslow